Êtes-vous cybercitoyen?

L’hyperlien est comme de la manne tombée du ciel pour le blogueur. Il ne saura pas d’où ou de qui il provient, mais il est d’une importance capitale si son objectif est d’accroître son lectorat. Un lien vers son blogue l’aidera à gravir les échelons du système PageRank et augmenter sa visibilité.

Du point de vue du contenu, le web est souvent considéré comme le « Far West » : un espace de liberté total, sans lois et sans contrôle externe. Pourtant, le web a un shérif : Google (et, dans une moindre mesure, Bing, Yahoo et autres).

En utilisant des hyperliens dans mes billets, je participe à un processus démocratique de sélection du meilleur contenu sur la Toile. En liant, j’attribue de la valeur au contenu pour les moteurs de recherches. Ces moteurs de recherches tiennent compte de chaque « vote », les comptabilisent, et définissent ainsi ce qui sera retrouvable dans l’infini numérique pour les générations futures.

Mon choix de liens me permet donc d’exercer un certain contrôle éditorial sur le web. Contrairement à un simple consommateur de contenu web, un blogueur est un cybercitoyen. Il est politiquement actif parce qu’il a choisi d’utiliser son droit de vote, l’hyperlien, pour tisser la Toile qu’il voudra léguer à ses enfants.

 

Pour une meilleure compréhension du pouvoir accordé par l’hyperlien, je recommande ce texte de Jill Walker.

Advertisements